Concours / Commerces front de mer / Calais

Concours, Equipements

Sujet / Intégration à l’aménagement du front de mer la sédentarisation des échoppes estivales. Le projet répond à la saisonnalité des usages en constituant un lieu s’intégrant aussi bien dans le bouillonnement de l’été que sous les tempêtes hors saisons. 
Site / Front de mer de Calais, devant le fort Risban, à l’entrée du port de voyageur.
Fruit / L’arrivée sur le front de mer de Calais se caractérise par la rencontre de l’horizon, une vue panoramique, où le regard doit aller partout. L’intégration du village ne doit pas proposer de façades opaques au regard. Faisant écho au fort Risban et aux dièdres du projet de front de mer, les échoppes prennent la forme de losange avec des murs inclinés. Cette géométrie angulaire laisse le regard glisser vers la mer, sans laisser d’espaces résiduels. Chaque losange est ouvert sur deux côtés à 180 °, avec une façade vitrée qui s’adresse aussi bien au front de mer, au cœur du village qu’au centre-ville. Structure arborescente / Sur la base en plan de ce losange, une structure arborescente, tel un grand parasol ouvert, crée l’espace intérieur. Des murs rideaux délimitent l’espace intérieur de commande et de restauration. Une partie du parasol crée un auvent protégeant aussi bien de la surchauffe du soleil d’été et de la pluie.
Béton scintillant / Le béton, matériau des infrastructures portuaires et de la reconstruction après-guerre, est très présent dans l’histoire de la ville de Calais. Le caractère brillant spécifique à ce béton dans lequel sont incrustées de billes de verre lui donne un caractère précieux et joue avec le scintillement de l’écume sur la mer. En sous-face des parasols et dans la continuité des murs rideaux vitrées, l’aluminium brillant rappelle le reflet du ciel sur la mer.