Passerelle sur la Seine

Equipements, Générale, Uncategorized

 

 

D’un côté la défense avec des hautes tours célébrant la valeur du travail, une urbanité exacerbée, un paysage vertical, minéral, de l’autre la nature, l’île de Puteaux, un lieu de détente, horizontal, végétal ; nous y avons dessiné une structure dissymétrique, où la structure porteuse, les efforts, sont concentrés à la rive de la Ville. Cette structure suspend le chemin. Il se pose délicatement et sans effort sur la rive de l’île.

Figure symbolique, géométrique et statique à l’échelle du grand Paris
Symbolique. La structure forme une porte d’entrée qui suspend un pont en lévitation vers l’île de Puteaux.
Géométrique. La passerelle est constituée de formes simples, un tablier en béton fibré ultra haute performance, un trait soutenu en 4 points. Quatre appuis, deux formés par les appuis ville et l’île, les deux autres par deux grands triangles, éléments géométriques épurés et intemporels.
Statique. De simples triangles dont une des arrêtes constitue la pile en béton qui s’ancre dans la terre et accroche en partie haute une seconde arrête qui tel un tirant, suspend le point central de la passerelle. Deux simples triangles qui forment une porte d’entrée ouverte vers le ciel, à l’échelle des tours de la ville de Puteaux.

Usages à l’échelle du piéton
Côté ville de Puteaux, un escalier dirigé vers le centre-ville de Puteaux et un ascenseur permet l’accès au tablier haut. Côté île, la passerelle se pose avec délicatesse sur la rive végétale et débouche sur un large parvis face à la tribune de foot. Un accès supplémentaire relie le quai et la passerelle, il  anticipe l’évolution probable des quais en future promenade le long de l’eau.
Sur la passerelle, le piéton se promène dans le creux d’une poutre en U. Constitués de BFUP (Béton Fibré Ultra haute Performance), le sol et le garde-corps sont structuraux et intègrent dans le même moule des bancs et des accoudoirs pour permettre contemplation et assise. Face aux assises, des percements ouvrent une vue sur la Seine.

Matérialité
Nous avons conçu cette passerelle dans une logique de coût global, intégrant dans la réflexion aussi bien l’investissement que la maintenance. Pour cela nous avons utilisé des matériaux nobles, robustes et sans entretien. Les matériaux sont placés là où ils travaillent le mieux pour optimiser la matière : l’inox en traction, le béton en compression.
L’Inox du tirant est grenaillé pour être réfléchissant et refléter le ciel l’eau. Le tablier qui est à portée de main est en BFUP. Il est extrêmement dense, son contact à la main est très agréable, doux et soyeux.

Lumière
De nuit la passerelle conserve son image iconique, un éclair figé dans le temps et posé sur l’eau. La lumière souligne la pureté des formes géométriques et leur donne de nuit une dimension irréelle, onirique. A l’échelle du piéton, l’intérieur du tablier est éclairé par deux lignes intégrées dans l’épaisseur de la structure. Éclairant uniformément le piéton à chaque pas, sans  l’éblouir. Il offre un confort et un sentiment de sécurité même en pleine nuit.

Passerelle sur le Seine; Ville de Puteaux
Budget : 8 800 000€HT
Equipe : Bureau faceB architecte mandataire, Open/VS-a architecte ingénieur cotraitant, Tractebel ingénieur cotraitant, Atelier Georges paysagiste cotraitant; Atelier du Soir concepteur lumière sous-traitant. Images: François Marcuz et Motiv.

 

Advertisements