Couverture piétonne.

Actualités, Equipements, Projets, Projets urbains

Sujet / Couverture de la rue Paul-Vaillant-Couturier répond.

Structure arborescentes / La couverture repose sur une structure arborescente en forme de parapluie ouvert (retourné). Des poteaux-troncs métalliques soutiennent par des ramures d’acier des formes hexagonales qui, multipliées et jointoyées, ont l’avantage de ne laisser aucun interstice à la pluie. Cette structure permet, par l’accroche inégale de ses ramures, de s’adapter aux différents niveaux du bâti des façades de la rue. On a ainsi des héberges discontinues tout en offrant au centre la possibilité d’une ligne de crête, centrale et continue. La reprise de l’image de l’arbre dans cette architecture arborescente renvoie aux rues de certaines villes du Sud. Ici, le poteau est le tronc, les ramures sont les rives hautes, les écailles de verre le feuillage.

Écailles de verre / Le couvert, poreux à l’air mais non à la pluie ou à la neige, est donc fait d’écailles de verre fixées, sans menuiserie aucune, sur les ramures d’acier. Les verres sont pris en feuillure par deux ou trois côtés. Ce système permet d’avoir de plus petits vitrages tout en offrant de grandes fenêtres de ciel sans menuiserie. Un travail sur les ombrages est rendu possible avec diverses textures de verre. La ventilation naturelle évite toute surchauffe en été.

Statique / Le principe structurel de la couverture consiste en une « nappe hexagonale » continue et triangulée, constituée de d’éléments linéaires en acier. Elle est en appui sur deux rangées de poteaux en acier tout au long de la rue. La continuité et la triangulation de la nappe lui donne une stabilité propre. Les poteaux sont encastrés en pied. La disposition des rangées de poteaux et la continuité de la nappe permettent un équilibre entre les parties en porte-à‐faux et la travée centrale de cette couverture.

Construction d’une couverture piétonne – Ville d’Aulnoye-Aymeries
Budget: 1 852 000 €
Surface: 1 400 m²
Rue Paul Vaillant Couturier, Aulnoye-Aymeries
VS-A, MA-GEO, INGELUX.

Projet classé deuxième.