Site _ Aujourd’hui la parcelle est un délaissé urbain qui s’efface entre des infrastructures de grande échelle : le zénith, l’entrelacement des voies de chemin de fer et la cité administrative. Mais plutôt que d’être une respiration entre ces grands objets pour les mettre en valeurs, ce délaissé les éloigne : on doit le contourner pour rejoindre le zénith depuis le Pont de Flandres, et l’accès reliant la rue Javary au parvis du zénith a été condamné faute d’usage.  

Pati pris urbain _ Plutôt qu’édifier un socle continu, le projet se propose de construire un sol ouvert au public pour fluidifier les déplacements doux, du vélo à la marche à pied. Ainsi, en tout point de la limite parcellaire le projet construit un sol ouvert au public de plein pied avec l’espace public. Pour s’adapter au fort dénivelé du site, le sol de déploie sur trois niveaux.

Morcellement des programmes_ Comment s’insérer entre deux monuments de l’architecture moderne et contemporaine : la cité administrative et le Congrexpo ? Le premier est marqué par la verticalité de ses éléments préfabriqués en béton, et le second par l’horizontalité de son socle et la force de son implantation qui inscrit en plan son programme pourtant mixte dans les contours précis d’un ovoïde. Pour s’insérer entre ses deux « formes fortes » les surfaces du programme, près de 8 000 m², sont morcelées et sont circonscrites dans des formes géométriques simples : un triangle, un carré et un cercle. Sur ce sol se greffe trois objets circonscrits dans des formes géométriques simples. Ils ont tous une relation particulière avec ce sol : 
Un cylindre touche le sol au niveau du parvis et constitut une rotule qui accueille le Black lab ouvert au public.
Un triangle en suspension au-dessus du rdc haut contient les plateaux du MAMA WORK. Elle semble en lévitation au-dessus du rez-de-chaussée haut : Sa géométrie et son implantation laisse le zénith largement visible depuis le pont de Flandres.
Un carré performe le sol pour installer un jardin de pleine terre au siège de NACARAT
Plutôt que de créer une architecture générique, ces trois objets créer des situations spécifiques dans le projet et accueillent ainsi de façon optimale le programme varié.

Paysage_Le projet fait le choix de proposer des pièces végétales variées en fonction de l’orientation, du soleil, des vents et de la nature du sol.  Ces pièces végétales fabriquent des univers poétiques qui apaise la ville et installe les nouveaux nomades dans un confort de travail.

Information :

Surface / 8000 m²
Budget / 17 500 000 €HT
Certification / E3 C1, BREEAM VERY GOOD, Bâtiment bio source niveau 3
MOA / Nacarat / Keys REIM
MOE / face B / Bollinger et Grohmann / Impact / Base paysage / BMF / Ingérop / Tétris
 Site / Ville de Lille / SLP Euralille
Perspectives / Artefactory, Bureau faceB