Vorspiel, G. Pluvinage

Autres..., Recherche

Emmanuel Eggermont souhaitait collaborer avec un architecte sur le deuxième opus de Vorspiel. Lors de notre premier entretien, il a insisté sur le fait qu’il ne souhaitait absolument pas que je réalise une scénographie – un objet – dans laquelle les danseurs évolueraient. Il souhaitait que j’apporte mon regard d’architecte lors des séances de création plateau dans une logique d’expérimentation. Me retrouver en situation de collaborer dans une autre discipline m’a permis de me questionner sur ce qu’étaient mes outils.
Nous avons donc commencé à travailler sur le thème du Prélude, de l’ouverture, de l’introduction (« Vorspiel », en allemand). En musique, c’est une forme musicale de structure libre placée au début d’une oeuvre. À l’origine, le prélude est une série d’improvisations développées par un artiste qui se prépare à jouer, et qui lui permet de vérifier l’accord de son instrument. Ce caractère improvisé est souligné par le fait qu’il est souvent «non mesuré». L’interprète dispose donc d’une grande liberté d’exécution qui lui permet de mettre en valeur sa virtuosité ou sa sensibilité. Une étude sur la notion d’introduction, de commencement.
Un questionnement sur l’origine, la naissance et sur les prémices de la création: le prélude en musique, l’esquisse en arts plastiques, les plans/maquettes en architecture…
J’ai proposé une série de maquette comme des « quasi-objets », explorant le thème de travail du chorégraphe : la chapelle ardente, l’oratoire, la mémoire. La maquette permettant une perte de la complexité de la réalité par réduction (d’échelle, et réduction à un ou plusieurs aspects de la réalité) mais aussi, par son travail en série, de créer des branchements féconds grâce aux champs de l’écrit, du calculé et de l’archivé qui s’y superposent.
Une série qui répond aux « presque objets chorégraphiques » des Vorspiel.

Compagnie
L’Anthracite
Emmanuel Eggermont
Production
L’L (Bruxelles), Réseau national des CDC, Ballet de l’Opéra national du Rhin – Centre Chorégraphique National de Mulhouse ; Pôle Sud – scène conventionnée pour la Danse et la Musique (Strasbourg) ; CDC- Les Hivernales d’Avignon, Théâtre de Vanves – scène conventionnée pour la Danse (Vanves)
Avec
Corine Masiero,
Jihyé Jung,
Mathieu Jedrazak
Photo :
L’Anthracite

Publicités