En cours / Médiathèque / Filature / Ribemont-sur-Ancre

Equipements, Réalisation

perspective exterieure

Sujet / Réhabilitation d’une filature en médiathèque / troisième lieu

Mutation d’une friche / Le site de projet prend place dans une filature de laine datant de la fin du 19ème siècle, d’une surface totale de 3600 m². Située dans le bourg de Ribemont-sur-Ancre connu pour son centre archéologique, la filature doit à terme accueillir en plus de la médiathèque, un centre de mémoire. Le site s’organise tel un projet urbain, avec sa place, sa rue, ses stationnements, sa temporalité.

Afin de protéger les visiteurs du virage de la rue Robert Léger et celle du Marais, de proposer un espace d’accueil central aux deux programmes, de dissocier l’accès technique des ateliers municipaux, l’accès principal se fait par le centre de la filature.

Réinterprétation de la structure existante / Pour des raisons structurelles, architecturales et esthétiques, l’intégralité de la charpente métallique est conservée, et repeinte en blanc. Les portiques participent aux ambiances intérieures des formes bâties et traversent les façades pour subsister à l’extérieur, à la manière d’une pergola.

Toiture / Ne pouvant être réutilisés  l’état, les sheds sont reconstruits, afin de conserver l’identité du lieu. Des variations dans les hauteurs de toiture concrétisent des signaux sur le site et pour ses environs. De cette manière, la médiathèque affirme son entrée et émerge à l’angle Sud-Est. Des lucarnes intérieures amènent la lumière du Nord dans la médiathèque et dessine des points bas créant des ambiances différentes en fonction des programmes. Les sheds existants étants orientés à l’Est, ces lucarnes se positionnent en diagonale par rapport à la structure orthonormée existante.

Géométrie intérieure / L’édifice prend appui sur la charpente métallique industrielle pour organiser ses espaces intérieurs. A cette trame orthonormée répondent des diagonales aménageant les espaces internes. Des fonctions différentes surgissent en façade Sud à travers des cadres en acier faisant office de vitrines : la médiathèque regarde à l’extérieur et séduit par la diversité d’usages qu’elle expose. En arrière du bâtiment, un espace multifonctions accueille spectacles, ateliers et évènements en tout genre. Ce dernier s’ouvre occasionnellement sur la cour végétalisée de la médiathèque qui se transforme alors en parvis événementiel. Les usages accessibles au public s’organisent autour de la façade sur parvis, prévoyant une complémentarité avec le futur centre de mémoire situé de l’autre côté du parvis.

Façades / Les deux façades existantes en briques sont conservées, percées pour apporter de la lumière et afficher l’équipement. A l’intérieur de la filature, deux nouvelles façades en brique porteuses orangées délimitent la médiathèque de son parvis. Les menuiseries jouent avec les nus de façades, tantôt saillantes, affleurantes ou au nu intérieur.

Médiathèque – Communauté de commune du Val de Somme / Phase DCE
Budget : 1 053 000 € HT
Surface : 400 m² SU
Equipe : HDM Ingénierie