32 logements à Lille, LIVRE

Logements, Projets

Sujet / Quelle est notre marge de manœuvre face à une exigence de la maîtrise d’ouvrage en termes de rentabilité maximale et d’une économie très serrée ? Notre réflexion s’est recentrée sur la façade, dans sa relation à la ville et aux intérieurs de logements. D’un côté, nous nous sommes attachés à fabriquer un fond de ville sur lequel émergent des équipements publics et les institutions, de l’autre à offrir un maximum de lumière et de vues aux logements.

Site / Le projet s’implante rue de Douai à Lille, cette rue a traversé plusieurs époques, dont il résulte aujourd’hui un ensemble urbain et architectural hétéroclite.

Accroche urbaine / Bien que dense, la volumétrie de l’immeuble se découpe pour s’insérer dans la ligne de toitures complexe de la rue. Nous profitons de la légère inflexion de la rue pour dessiner à partir du R+4 des biais créant ainsi des terrasses qui animent la façade. L’immeuble s’ouvre largement au nord à partir du R+5 dans la perspective de la rue de Douai.

La fenêtre comme plus petit dénominateur commun / Les façades sont percées largement de grandes baies carrées de 2,10 m. Les fenêtres sont non différenciées, toutes identiques, de la chambre au salon. On ne distingue pas depuis la rue les typologies s’imbriquant derrière les façades. L’ensemble des fenêtres forment un tout qui fait écho aux façades industrielles qui composent la rue.

Pour autant la fenêtre, plus petit dénominateur commun du bâtiment, offre de multiples usages ; elle s’ouvre toute hauteur, le garde-corps barreaudé permet de s’y accouder, le store extérieur à lames verticale se manipule comme un rideau…

La juxtaposition de la brique rouge avec le métal laqué blanc des équipements des fenêtres crée un effet de contraste et fait vibrer la façade.

La brique / La brique nous intéresse, elle est un matériau vivant, aucune ne ressemble à l’autre. La teinte d’une brique varie selon l’argile, la région de fabrication, la cuisson même. Toutes ces différences font vibrer une façade. Alors qu’au loin, la brique provoque un effet de texture, en se rapprochant, les différences sautent aux yeux, et l’impression s’accentue avec le temps car la brique, matériau résistant, vieillit bien.

Mieux, sur le chantier, la construction en brique exige un savoir-faire local. On retrouve la présence de la main, le geste qualifié, le mur s’élève brique après brique. Cet immeuble a participé ainsi à la conservation d’un savoir-faire local et à la fierté de ses détenteurs.

Fenêtre / « Un occupant doit avoir le droit de se pencher à sa fenêtre et de tout agencer à l’extérieur sur le mur extérieur comme il lui plait aussi loin que va son bras, afin que ce soit visible de loin, depuis la rue : Un homme habite là. » HundertWasser, 1958 Le droit à la fenêtre.

32 logements / Rue de Douai – Bouygues Immobilier
Budget: 2 407 000 €
Surface: 1 955 m²
Caractéristiques énergétiques: Immeuble BBC
Béal & Blanckaert cotraitants