Cartographie L’ilot Trésor

PAGE PRECEDENTE

Projet d’étude, ENSAPL

L’îlot trésor
L’homme n’est pas outil de mesure, mais fait l’expérience de l’espace, de l’échelle et de la proportion, et ceci de manière intuitive, individuelle et intime. C’est cette primauté du corps, dans son rapport à l’espace et -de fait- à l’architecture et à l’urbain, qu’il nous importe aujourd’hui de retrouver.

          Le regard est cet outil indispensable à la lecture et à la compréhension de ce qui nous entoure. Ce dernier est caractérisé par son caractère instantané et limitatif, en ceci qu’il ne peut rendre compte que de l’environnement physique proche. Or la cartographie offre elle une lecture globale d’un site. Construction culturelle et outil donnant à lire le monde, la cartographie ne peut être balayée d’un revers de la main. Néanmoins, il nous semble qu’elle ne peut plus se suffire ni nous suffire. Nous proposons donc avec ce travail de nouvelles cartes basées sur l’arpentage du site. Elles évoquent l’imaginaire, la rêverie, la perception, etc.

 Schémas de carte du ciel Carte des monstres: que s’imagine t’on au bout d’une rue? un gangster, des sorcières, etc. A chaque impasse son imaginaire. Carte des monstres Carte phrasée Carte Toponymique

Ce travail donne suite au projet urbain de la ZAC de la Réunion, ainsi qu’au projet de logements de la ZAC de la Réunion, David&Goliath, et au projet de logements de la ZAC de la Réunion , Lézarde Savart.

.

.

CARTOGRAPHIE
Paris, France
—————————————————————————-
Projet d’étude
ENSAPL

2006
—————————————————————————-
E.Chiappone-Piriou, A.Jego,
C.Mourier, G.Pluvinage