Concours / Salle de sport, restaurant scolaire et parc urbain / Lauwin-Planque

Concours, Equipements

Sujet / Construction d’une salle de Handball, d’un restaurant scolaire et d’un parc urbain.  

Site / Le projet prend place en fond de parcelle derrière un ensemble morcelé de constructions, composé de petits bâtiments à toiture en pente et d’une salle polyvalente masquant la vue sur la partie centrale du terrain. La brique et la terre cuite dominent et offrent un paysage homogène. La parcelle s’arrête à la lisière d’un bosquet qui délimite une zone humide. La masse des arbres projette son ombre et sa fraicheur sur le terrain.

 

Transparence et reflets / La grande halle sportive est implantée au fond de la parcelle, alignant son long pan parallèlement à la lisière. Elle s’ouvre en partie basse : le long de la lisière les arbres du bosquet la protègent des rayons lumineux ; face au parvis la façade vitrée affiche l’activité de la salle de sport et la rend visible depuis la rue. La lisière est visible en transparence au travers de l’équipement.  

Morcellement / Les volumes du hall, du restaurant scolaire et des locaux annexes sont accolés les uns aux autres, entre la salle de sport et l’école. Ce morcellement crée une échelle des volumes plus petite qui dialogue avec celle des constructions existantes en brique. Cette implantation dégage un parvis placé à cheval entre le futur parc, situé à l’est de la salle polyvalente, et la voie de desserte qui chemine entre la salle polyvalente et la cour d’école. Le parvis est ainsi visible de toute part.  

Paysage / Le gymnase est coiffé d’une coque revêtue d’une peau en aluminium anodisée. La matérialité franche et réfléchissante tranche avec l’ensemble homogène des constructions existantes. Elle interpelle depuis la rue et signale l’équipement public. Par un jeu subtil de reflets, la peau métallique renvoie les nuances du ciel et le mouvement des arbres. Au grès de la journée et des saisons la perception du projet change et se colore.  À l’image du morcellement des volumes des constructions, le parc urbain se décompose en plusieurs lieux reliés par des cheminements s’enfonçant jusqu’au bosquet. 

Structure / Le projet est bâti selon deux strates constructives qui se superposent : la première en éléments de béton préfabriqués ancre les constructions dans le sol. Elle repose sur une alternance de voiles, qui assurent le contreventement, et de poteaux poutres, qui ouvrent les volumes à la vue.  Et par-dessus, une seconde strate plus légère, en métal et en bois, dessine les différents volumes programmatiques. Cette dernière est laissée apparente à l’intérieur des trois salles principales. 


 

Concours Salle de sport, restaurant scolaire et parc urbain – Lauwin-Planque
Budget : 3 225 000 €HT
Surface : 1 544 m²
BET  : HDM Ingénierie
Perspectives : Bureau Face B

 

Documents graphiques