Concours / Ecole maternelle et restaurant scolaire / Hasnon

Concours, Equipements

Sujet / Réhabilitation et extension de l’école maternelle d’Hasnon + construction d’un restaurant scolaire pour les écoles maternelles et primaires
Site / Le projet s’intègre dans un tissu de bâtiments, dont les formes et les usages se sont dessinés au fur et à mesure du temps, pièce par pièce. La première partie de la parcelle en L est occupée par la salle des fêtes et par les deux bâtiments de l’école élémentaire qui se font face, séparés par une première cour. L’école maternelle se situe dans la seconde branche de la parcelle. Le projet de réhabilitation, d’extension et d’implantation du restaurant scolaire vise à tisser du lien et du dialogue dans cette micro-urbanité. En pensant les flux, les cheminements sécurisés, l’accueil du public et l’usage quotidien de l’école par les enfants et les enseignants, le projet s’inscrit comme une transformation du site, plutôt que l’ajout d’une pièce supplémentaire.
Création d’une unité / Dans la continuité des trois salles existantes, l’extension restructure le site par la création d’espaces extérieurs délimités. L’implantation générale en forme de U entrecoupée par un préau central sécurise les cours de l’école maternelle tout en offrant par endroits des relations et des porosités.
Le projet prend pour parti de créer une écriture commune entre la réhabilitation thermique de l’actuel bâtiment et son extension, afin de créer une unité. Ce parti pris crée une dialectique claire entre l’ancien et le nouveau, entre l’école élémentaire et l’école maternelle. Cette unité passe par un travail sur la matérialité, les trames et les flux tout en ordonnant clairement les espaces, classes, psychomotricité, dortoirs, lieux mutualisés, cours, etc.
La sécurisation des cours de maternelle s’appuie sur un jeu de symétrie entre les espaces des « moyens-grands » et les espaces des « tout-petits » : au sud, la nouvelle salle de psychomotricité renvoie à celle existante au nord, près de l’entrée principale. Cette composition est confortée par la position centrale du préau qui coupe la cour en deux et indique l’entrée principale de l’école.
Construction et écriture architecturale / La force du bâtiment réside dans sa qualité constructive et le caractère de ses espaces lumière, trame structurelle, forme rectangulaire pratique. L’écriture des façades, basée sur des lignes horizontales et verticales, met en avant les usages par un système de bandeaux vitrés et au second plan la structure par un redécoupage des châssis suivant cette structure. Les allèges et impostes qui organisent les usages et traitent la relation au sol et au ciel, sont un point important de l’identité de cette école. Tout en isolant le bâtiment par l’extérieur, nous conservons dans l’habillage les lignes de l’école réhabilitée. Une allège à 75 cm protège les salles de classe des cours et intègre des rangements à hauteur d’enfants à l’intérieur. Une imposte avec des modénatures en brique émaillée vient en lieu et place de l’encorbellement en bois et file sur la longueur du bâtiment. Cette allège et cette imposte expriment des bandeaux qui s’enroulent sur toute la longueur des façades neuves ou réhabilitées et unifient l’ensemble du projet. Si l’imposte est continue et crée par endroits des débords de toiture, l’allège s’interrompt par endroits pour créer des relations de plain-pied entre l’intérieur et l’extérieur, ponctuellement dans les salles de classes et de façon continue dans les salles de motricités et le restaurant scolaire. Lorsque des pans de façade sont opaques sur toute la hauteur, alors le remplissage de brique en partie centrale suit une modénature différente afin de continuer à lire des bandeaux continus.
Ces bandeaux sont habillés de briques rouges, ponctuées par des briques émaillées vertes rappelant les mosaïques de l’école élémentaire. Ces bandeaux relient par une écriture commune l’école maternelle et le restaurant. Les ensembles vitrés sont dans un aluminium clair.

Concours
Budget : 2 370 000 €HT
Surface : 820 m² SU pour l’école maternelle,  382 m² SU pour le restaurant scolaire
BET  : Altéréa Ingénierie
Perspectives : François Marcuz