Concours / Centre de Vacances Aidants-aidés / Centre Hélène Borel / Arleux

Concours, Equipements

Sujet / réhabilitation d’un ancien corps de ferme en centre de vacances aidants-aidés.

Site / un ancien corps de ferme à Arleux.

Une trame unificatrice / Le corps de ferme présente des bâtiments hétérogènes, distincts les uns des autres.Le projet repose sur un principe de clarification des espaces et des volumes existants de ce corps de ferme grâce à la mise en place des extensions. Ainsi le choix de la trame en façade comme dénominateur commun permet de se démarquer de l’existant tout en donnant une cohérence à l’ensemble puisque cette trame vient à la fois compléter les volumes et les lier. Elle emboîte bâtis anciens et extensions sans ignorer une architecture vernaculaire dont elle utilise au mieux les volumes. La neutralité esthétique de la trame permet aux extensions ou nouvelles constructions de ne pas rentrer en concurrence avec l’existant. Cette trame répond aussi à des contraintes de temps en chantier.

Mise en valeur des vides / En même temps qu’elles relient les bâtiments, les extensions qualifient les vides et les organisent à travers le tracé de deux cours, la cour minérale à l’avant et le verger à l’arrière. En s’appuyant sur l’existant, nous définissons deux lieux, deux ambiances, deux matérialités. La première cour est existante, elle dessine l’image d’Épinal d’une cour de ferme. Par la disposition des extensions, nous redessinons une cour carrée. La deuxième cour, à l’arrière, est végétale, c’est le verger. Délimité de part et d’autre par les logements de vacances, il s’ouvre au Sud vers la prairie.

Un passage couvert, « à la parisienne », relie ces deux extérieurs, offrant une perspective sur la prairie au loin.

Plan séquence & déambulation / Le projet prend le parti de créer non pas des couloirs, qui séparent des murs, mais des espaces de déambulation. C’est donc par un système de coursives et de galeries que les vacanciers circulent dans le centre de vacances.

Les galeries, jardins d’hiver, se positionnent le long des bâtiments existants dans la première cour.

La galerie de « l’étable bien-être » devient, en R+1, une coursive pour accéder aux logements situés dans les toits.

Concours
Budget : 4 264 560 €HT
Surface : 1963 m²
BET  : HDM Ingénierie, Energelio
Perspectives : Motiv