Bureau à Latina, CONCOURS

Bureaux, Projets

Du ciel au sol
Plutôt que de modifier une forme, le projet valorise la poésie sculpturale du château d’eau en jouant sur cette rencontre entre une verticale et une horizontale, l’angle que forment la colonne et le sol. Disposé au sol à l’image d’un plan d’eau reflétant le ciel, un miroir réfléchît le château d’eau et démultiplie son horizontalité. Le miroir se plie pour offrir une double vision du château d’eau, celle de la sous face et de son fût vertical.

Déjà sculptural dans son rapport au ciel, le château d’eau le devient dans son rapport à la terre. Le projet, conçu comme un joint, établit une relation entre le ciel et le sol, entre le centre de la ville et la zone au pied du château d’eau sans oublier d’intégrer le passant comme spectateur de cette rencontre. Au skyline du château d’eau s’ajoute le sol et vice versa.

BUREAUX
Latina, Italie

Concours Wilmotte
non retenu
2008